RGPP : régression générale des politiques publiques!

Publié le par jcisère

Depuis deux décennies, le gouvernement organise méticuleusement le démantèlement des services publics. Depuis 60 ans ils assuraient à chacun un accès égal aux services essentiels sur l'ensemble du territoire. Éducation, santé, énergie, transport... des pans entiers de l'économie fonctionnaient sans être soumis aux lois du marché. Mais les gouvernements successifs ont choisi d'ouvrir petit à petit ces secteurs à la concurrence. La RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques) accélère encore ce processus sous couvert d'une plus grande efficacité. La réorganisation des services publics s'est faite sur la base de recherche de rentabilité au mépris de la réponse aux besoins des usagers. Le constat est éloquent : fermeture d'hôpitaux, de gares, de bureaux de postes de proximité, suppressions de postes dans tous les secteurs ... la liste est longue. La banque postale est la seule banque à ne pas avoir subi la crise économique de plein fouet, ce n'est pas anodin. La privatisation, c'est la dégradation du service public, des tarifs plus élevés... C'est pourquoi il faut non seulement arrêter la casse, mais mener un véritable politique de reconquête

Publié dans Économie & social

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article